Découvrez Francis Cabrel!

"MARIEZ-VOUS"

Parce que la fin de la passion, ce n'est pas grave si il y a la tendresse qui fait aimer. Parce que même si elle porte sur les nerfs, même si tu as parfois envie de l'étrangler, dans cette société où rien ne dure, où rien n'est stable, c'est fabuleux de savoir qu'à la maison quelqu'un est là, a promis d'être toujours là, dont tu as besoin comme il a besoin de toi.

Mariez-vous pour oser dire le mot "toujours".

Engagez-vous parce que l'aventure, ça passe, ça lasse. Alors que prendre dans ses bras quelqu'un qui vous voit telle que vous êtes, que vous l'acceptez tel qu'il est, c'est l'Amour. Parce que à l'époque de chacun pour soi, de la fuite des responsabilités, prendre sur son dos une famille, offrir à des enfants la chance de pouvoir dessiner des maisons, des oiseaux, voilà de la belle oeuvre qui vous donne des raisons de vivre.

Mariez-vous par ambition.

"Cinquante ans ? Pfuitt ! A coeur vaillant rien d'impossible". Par défi : "c'est de la folie, contre nature, se sera parfois la galère, et alors ?". Mariez vous pour ce bien-être qui : après la brûlure de la passion, s'installe entre deux personnes, qui se plaisent ensemble et leur permet de dire "nous" à tout bout de champ : sans même plus penser que "dire nous" c'est le bonheur.

Et pourquoi pas l'aventure ? L'aventure, ce n'est plus de se donner toutes les libertés puisque aujourd'hui elles sont offertes à tous. Si c'était plutôt de risquer pour ELLE, de risquer pour LUI, sa vie et sa liberté, dans le voyage au long cours du mariage, fermement décidés à ne pas débarquer en route, si enchanteur que soit le chant des sirènes.

Janine Boissard

A2_Photo_de_mariage_matth___emilie

Sait-il que je l'aime ?

Je l'aime, ça, c'est sûr.

Mais est-ce que l'autre le sait ?

Qu'est ce que j'ai fait dernièrement pour le lui montrer ?

Suis-je sûre que cela a été pris comme une preuve d'amour ?

On peut avoir tendance à penser que dire 'je t'aime' est valable une bonne fois pour toutes.

Mais pour durer, l'amour doit se consolider avec plein de gestes d'affection,

tous ceux du quotidien, que l'on croit sans importance.

L'écouter avec empathie, ne pas le rabaisser devant les autres,

lui rappeler quelle chance on a d'être avec lui.

Savoir que ses besoins ne sont pas nécessairement les nôtres.

Y être attentif. Accepter qu'il puisse réagir différemment que soi dans les mêmes circonstances.

Et l'assurer régulièrement, en dépit du silence amoureux imposé parfois par le train-train du quotidien,

que notre amour ne faiblit pas.

Paul Dewandre coach en couple