Mon tour est passé, celui des copines arrive aussi, belle occas de plancher en tant que trentenbaire déjà expérimentée... l'heure est au bilan... force, faiblesse, opportunité, menace d'avoir 30 ans :

- 30 ans cad déjà plus de 10 ans de ta vie passés aux cotés de l'Hom

- à 30 ans tu peux enfin crâner en citant non plus un Hom’ de ta vie mais 2 !

- à 30 ans on reprend enfin le sport histoire de rester jeune, sportive et ferme…

- à 30 ans il est enfin légitime de mettre des crèmes de bonnes femmes… parce qu’on le vaut bien !

- à 30 ans on est un peu moins (quoi que…) draguée au feu rouge dans notre voiture familiale trahie doublement par un ou plusieurs sièges enfants à l’arrière

- on est un peu agacée quand on nous dit Mademoiselle, ahhhh s’il savait… mais d’ici la prochaine dizaine on s’en vantera ‘et oui, je fais plus jeune que je ne le suis !’

- on écoute toujours et encore Indochine, Madonna et Vanessa Paradis et on est toujours dans le coup

- mais bon on prend un coup de vieux quand on avoue à des plus jeunes qu’on a eu un walkman et une mob’ 103 peugeot

- on sait apprécier des gestes tout simples et gratuits de nos zouaves

- on craque devant 2 marguerites amoureusement cueillies et religieusement mises dans un mini vase

- on croit à nouveau au père noël et on saisi l’opportunité de découper ce qui nous plairait de trouver sous le sapin comme nos loulous

- on a encore plus de câlins qu’avant puisqu’ils sont plusieurs à nous serrer très fort dans les bras

- on a deux hom’ à qui tenir la main

- à 30 ans on est plus proches des ados que des retraités has been

- à 30 ans on multiplie les fonctions : femme, maman, active pro, meilleure copine, belle sœur, tante, cousine

- … la liste peut être longue….

et puis, avec ces 30 ans, on nous invite à faire le point…le bilan sur ces 10 dernières années :

- BAC + diplôme + métier

- flirt + fiançailles + mariage

- 1 grand Hom’ + 1 miss + 1 p’tit Hom

- qq adresses au compteur

- et plein plein de projets en cours et à venir

30 ans et pouvoir être fière de ce parcours,

être fière d’être femme épanouie,

bien dans ses baskets,

aimée et aimante

et savoir estimer cette chance d’être sincèrement heureuse.

En se rappelant l’essentiel :

on a la chance d’utiliser le NOUS pour raconter notre quotidien et que pouvoir dire ‘NOUS’ c’est le bonheur.

Avoir 30 ans, oh la classe !!!